Crowdfunding immobilier : un secteur en plein essor

Désormais avec la montée en grade de la levée de fonds effectuée par les plateformes dédiées au financement participatif en ligne comme Wiseed et Anaxago, le crowdfunding immobilier est en phase de devenir un phénomène mondial. Confiants, les investisseurs se lancent dans la quête d’une bonne rentabilité et d’une satisfaction psychologique née de la solidarité.

Une belle perspective malgré quelques faux pas

La défaillance du promoteur immobilier Terlat, il y a maintenant un an, n’a pas terni l’image des plateformes de crowdfunding immobilier. Au contraire, les leaders dans le secteur tels que Wiseed et Anaxago réussissent à gagner la confiance des investisseurs. En effet, malgré cet incident, les levées de fonds réalisées se sont considérablement accrues pour dépasser la barre des 100 millions d’euros en 2017. D’après les prévisions, le montant des fonds collectés devrait doubler d’ici à 2019 pour atteindre 220 millions d’euros. Si les principales plateformes connaissent une telle embellie, c’est parce que l’engouement des Français pour le financement participatif devient de plus en plus intense ces trois dernières années. Ainsi, l’investissement dans la pierre papier a une grande chance d’offrir une excellente rentabilité avec des taux de rendement oscillant entre 9 % et 12 % dans les mois à venir. La préférence pour le crowdfunding immobilier réside dans le fait qu’il est possible d’y participer avec un petit budget (à partir de 500 euros) et qu’il permet de choisir entre différents régimes d’imposition, c’est-à-dire entre les prélèvements sociaux (17,2%), l’impôt sur le revenu ou le prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30%.

Les contrôles sont renforcés

Selon le cabinet d’études Xerfi, les plateformes spécialisées dans le crowdfunding immobilier établissent progressivement des dispositifs de contrôle pour limiter les éventuels risques qui pourraient perturber des projets de construction. D’ailleurs, le processus de mise en place de ces dispositifs n’est pas encore trop complexe, car le marché est encore dominé par cinq plateformes qui collectent jusqu’à trois quarts des montants. Deux géants du financement participatif Wiseed et Anaxago se partagent plus de 40% du marché. Leur performance ne rend pas indifférent d’autant plus qu’à part le secteur immobilier, ils exercent dans d’autres domaines comme la santé ou la nouvelle technologie. Néanmoins, le crowdfunding immobilier représente plus de 50% de leur activité.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *