Hypothèque ou caution

Vous avez l’intention de demander un crédit immobilier ? Sachez que pour accorder votre prêt, la banque vous demandera d’assurer une garantie. En effet, en accordant un prêt immobilier, la banque se livre à de grands risques. En cas de décès ou d’invalidité soudaine, cette garantie permettra à l’institution emprunteuse de s’assurer du remboursement total de son prêt. Mais c’est également un critère qui est sécuritaire pour le prêteur, car si au cours de la durée de remboursement ce dernier ne peut pas effectuer le paiement des mensualités, la garantie lui sera d’une grande aide. Avant de choisir le type de garantie, il est indispensable de connaître leur fonctionnement.

Qu’est-ce que la caution ?

La caution ou le cautionnement bancaire est une garantie très commune pour les prêteurs. En fonction de l’établissement financier, les conditions varieront. Les termes du contrat seront également différents en fonction de la somme empruntée, du montant des échéances et de l’âge de l’emprunteur. Assurée par un organisme spécialisé, cette garantie fait qu’en cas de défaillance de paiement de votre part, cette dernière s’engagera à payer la totalité du prêt. Ce qui est très avantageux avec cette alternative est que le prêteur n’aura pas besoin de faire appel à un notaire. Il n’aura pas aussi besoin de s’inscrire à la conservation des hypothèques. De plus, il faudra compter une dizaine de jours (au maximum) pour la demande et l’accord.

Qu’est-ce que l’hypothèque ?

L’hypothèque, quant à elle, est considérée comme étant une garantie traditionnelle. En fonction du prêteur et de l’emprunteur, l’hypothèque peut concerner un achat en VEFA (ou vente en l’état futur d’achèvement), une construction ou encore des travaux de rénovation. Contrairement à la caution, l’inscription et la prise d’hypothèque seront obligatoirement faites par le biais d’un acte notarié. Et le prêteur devra, au préalable, s’inscrire à la conservation des hypothèques. Le processus est assez simple : si vous n’êtes plus disposé à payer les mensualités de votre prêt, l’organisme prêteur peut mettre en vente votre bien et récupérer, par conséquent, la somme de cette vente.

Lequel choisir ?

Présentant chacun des avantages et des inconvénients, choisir entre l’hypothèque et la caution est pourtant indispensable avant de contracter un prêt immobilier. Dans la plupart des cas, il serait plus judicieux de se tourner vers la caution comme mode de garantie. Plus rapide et plus économique, vous n’aurez pas besoin de passer par un notaire. En fin de prêt, toutes les participations faites au fonds commun de garantie seront considérées comme étant un remboursement partiel du crédit. Bien qu’elle soit plus onéreuse, la garantie par hypothèque est également envisageable. Mais les professionnels ne le recommandent que s’il n’y a plus d’autres alternatives.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *